Logo

PSORIASIS ET SANTÉ MENTALE

Le psoriasis a-t-il un impact sur le moral ?

Les répercussions du psoriasis vont bien au-delà des symptômes physiques. Cette maladie peut également avoir des conséquences importantes sur la qualité de vie et sur la santé mentale des patients. 1,2

Les patients atteints de cette maladie ont une probabilité plus élevée de souffrir d’anxiété et de dépression. Il est très important de traiter ces symptômes, au même titre que ceux de la peau. En effet, s’ils ne sont pas identifiés et traités, ils peuvent amplifier le psoriasis ou venir empêcher la bonne observance du traitement. 3-5

Le psoriasis en quelques chiffres

  • Environ 1/3 des personnes atteintes de psoriasis souffrent de dépression et d’anxiété. 6
  • Plus de 37 % des patients psoriasiques ont déjà eu des pensées suicidaires. 3
  • Plus de 50 % des patients se plaignent de problèmes de sommeil. 4
  • 37 % des patients rapportent une détérioration de leurs relations sociales du fait du psoriasis. 2
  • Environ 20 % des patients psoriasiques rapportent se sentir rejetés et stigmatisés en raison de leur maladie. 7

Pourquoi l’impact du psoriasis est-il si personnel ?

Le psoriasis peut être localisé sur des zones du corps plus impactantes que d’autres. Une petite zone de psoriasis sur le visage ou les parties génitales peut s’avérer bien plus perturbante que la présence de grandes plaques sur le dos car elle peut devenir une gêne importante dans les relations sociales et intimes8,9. Toutefois, même si ces difficultés sont courantes, elles varient d’une personne à une autre et ne sont pas toujours corrélées à la sévérité du psoriasis.

Quels conseils pour gérer sa santé mentale ?

  • Prendre son traitement comme prescrit par le médecin. En effet, diminuer les symptômes de la maladie est la meilleure façon d’améliorer le stress, la dépression ou l’anxiété suscités par le psoriasis. 1,4
  • Rester au courant des dernières actualités pour bien connaître la maladie afin de mieux gérer les symptômes. 10
  • Parler du psoriasis à son entourage. Les personnes atteintes qui reçoivent un soutien social (amis, famille, collègues, autres patients sur un forum) se sentent mieux au quotidien et sont moins susceptibles de développer des symptômes dépressifs. 11
  • S’exposer au soleil a un effet bénéfique sur les symptômes et sur son humeur. 12,13
  • Se concentrer sur l’instant présent peut aider à prendre de la distance par rapport à la maladie. 
  • À noter que le surpoids est un facteur de risque du psoriasis. Dans ce cas, l’exercice physique est grandement conseillé car il aide à contrôler son poids et participe ainsi à la diminution de l’inflammation et des symptômes de cette maladie. 14,15 
  • Ne pas hésiter à consulter un professionnel. Les thérapies cognitivo-comportementales (TTC) en complément des traitements, peuvent par exemple, apporter des améliorations significatives de l’état de santé mentale et de la sévérité clinique du psoriasis. 16,17
Références

[1]     Rapp SR, et al. Psoriasis causes as much disability as other major medical diseases. J Am Acad Dermatol 1999;41:401–7.

[2]     Eghlileb AM, et al. Psoriasis has a major secondary impact on the lives of family members and partners. Br J Dermatol 2007;156:1245–50.

[3]     Pompili M, et al. Suicide risk and psychiatric comorbidity in patients with psoriasis. J Int Med Res 2016;44(suppl1):61–6.

[4]     Ferreira BR, et al. Psoriasis and associated psychiatric disorders. A systematic review on etiopathogenesis and clinical correlation. J Clin Aesthet Dermatol 2016;9(6):36–43.

[5]     Sahi FM, et al. Association between psoriasis and depression: A traditional review. Cureus 2020;12:e9708.

[6]     Kimball AB, et al. Psoriasis: Is the impairment to a patient’s life cumulative? J Eur Acad Dermatol Venereol 2010;24(9):989–1004.

[7]     Ginsburg IH & Link BG. Psychosocial consequences of rejection and stigma feelings in psoriasis patients. Int J Dermatol 1993;32(8):587–91.

[8]     Ryan C, et al. Genital psoriasis is associated with significant impairment in quality of life and sexual functioning. J Am Acad Dermatol 2015;72:978–83.

[9]     Dopytalska K, et al. Psoriasis in special localizations. Reumatologia 2018:56(6)392-398.

[10]     Pickett K, et al. Educational interventions to improve quality of life in people with chronic inflammatory skin diseases: systematic reviews of clinical effectiveness and costeffectiveness. Health Technol Assess 2015;19(86):1-176.

[11]      Lakuta P, et al. How does stigma affect people with psoriasis. Postepy Dermatol Alergol 2017;34:36–41.

[12]     Michael M. & Peterson M. Sleep Disturbances in Depression. Sleep Med Clin 2015 March;10(1): 17-23.

[13]     Association France Psoriasis. La photothérapie. Consulté le 16/06/21. Disponible sur : https://francepsoriasis.org/la-maladie/soigner/le-psoriasis/la-phototherapie/

[14]     Jensen P & Skov L. Psoriasis and obesity. Dermatology 2016;232:633–9.

[15]     Paolucci E, et al. Exercise reduces depression and inflammation but intensity matters. Biol Psychol 2018; 133:79-84.

[16]     Fordham B, et al. A pilot study examining mindfulness-based cognitive therapy in psoriasis. Psychol Health 2015;20:121–7.

[17]      Piaserico S, et al. Efficacy of biofeedback and cognitive-behavioural therapy in psoriatic patients a single-blind, randomized and controlled study with added narrow-band ultraviolet B therapy. Acta Derm Venereol 2016;96:91–5.



CP-269081-11/2021