Oncologie Thoracique

[object Object]

Généralités

generalite-carte-monde

Dans le monde (1)

1ère cause de décès par cancer, indépendamment de l’âge et du sexe.

picto-homme

1ère cause
chez les hommes

picto-femme

2nde cause
chez les femmes

En France, en 2018 (2)

France

3ème

cancer le plus fréquent

46 300

nouveaux cas de cancers du poumon

1ère

cause de décès par cancer

33 100

décès dûs au cancer du poumon

Âge moyen au diagnostic : (2)

67 ans

chez les hommes

65 ans

chez les femmes

L'incidence semble se stabiliser chez l'homme alors qu'elle progresse chez la femme, ce qui reflète probablement la différence de tendances prédominantes relatives au tabagisme entre les sexes. (2,3)

Les principaux facteurs de risque (2,4)

tabagisme
Tabagismes actif et passif
  • 80 % des cancers du poumon sont attribuables au tabac.
  • Toutes les formes sont concernées (cigarettes, narguilé, cannabis...).
  • Arrêter de fumer fait partie du traitement pour :
    • Réduire le risque de complications pendant et après les traitements
    • Diminuer le risque de récidive et de second cancer
    • Augmenter la qualité de vie
Expositions professionnelles et pollutions environnementales
  • Amiante
  • Gaz d’échappement des moteurs diesel
  • Radon
  • Hydrocarbures polycycliques aromatiques
  • Rayonnements ionisants
  • Silice
  • Cadmium
expositions pro
antecedentq
Antécédents personnels et familiaux

Le cancer du poumon, un cancer encore difficile à soigner (2)

20%

Taux de survie nette standardisée à 5 ans des personnes diagnostiquées entre 2010 et 2015 (2).

picto-femme

24%

pour les femmes

picto-homme

18%

pour les hommes

Les 2 principaux types de cancer du poumon (3,5)

Cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC)
  • Le plus fréquent des types de cancers du poumon.
  • Il représente ~85 % de l’ensemble des cancers du poumon.
Cancer bronchique à petites cellules (CBPC)
  • Il représente ~15 % de l'ensemble des cancers du poumon.

Le cancer bronchique non à petites cellules

schema_cancer_bronchique

Les CBNPC sont classés en 3 sous-groupes : (3,5)

Adénocarcinomes
40 %

Ils proviennent de petites cellules épithéliales des voies respiratoires, de type II, qui sécrètent notamment du mucus.

Carcinomes épidermoïdes
25-30 %

Ils se développent dans des cellules qui tapissent les voies respiratoires.

Carcinomes à grandes cellules
10-15 %

Ils ne montrent aucun signe de maturation squameuse et sont donc souvent diagnostiqués par défaut.

Les symptômes évocateurs d’un CBNPC : (3,6)

Les symptômes fréquents combinent des problèmes respiratoires et une altération inexpliquée de l'état général. Ils peuvent inclure :
picto-toux

Apparition ou majoration
d’une toux

picto_infections_respiratoire

Infection des voies respiratoires
non résolutive ou récidivante

picto_difficultes_respiratoires

Présence ou aggravation
de difficultés respiratoires

picto_sifflement

Sifflement

picto-expectorations

Expectorations sanguinolentes

picto_douleurs_poitrine

Douleurs au niveau de la poitrine ou des épaules non spontanément résolutives

picto_enrouement

Enrouement ou abaissement de la voix

Il existe également d’autres symptômes non-spécifiques, tels que :
picto_fievre

Fièvre

picto_appetit

Perte d’appétit

picto-perte-poid

Perte de poids inexpliquée

picto-sensation-extreme-fatigue

Sensation d’extrême fatigue

Le bilan diagnostique (2,4)

Plusieurs examens doivent être réalisés pour confirmer le diagnostic de cancer du poumon et en évaluer le stade.

Ce bilan diagnostique repose principalement sur :

  • un examen clinique
  • une radiographie du thorax
  • un scanner thoracique
  • une biopsie

Selon les situations et notamment aux stades avancés du CBNPC, une recherche d'altérations moléculaires peut également être recommandée. (7)

Pronostic du CBNPC

Le pronostic de la maladie est corrélé notamment à la résécabilité de la tumeur, au stade de la maladie, au type histologique, à la rapidité du diagnostic et de la thérapeutique et à l’état général du patient. (8)

Une survie fortement corrélée au stade de la maladie lors de son diagnostic et de sa prise en charge :

Cancer du poumon non à petites cellules, fréquence et survie par stade (9)
tabelau-pronostic

▶ Un diagnostic souvent tardif

14%

Survie relative à 5 ans tous stades confondus. (9)


Horner MJ et coll. SEER Cancer statistics review, 1975-2006, National Cancer Institute. Bethesda, MD.

Références

  1. International Agency for Research on Cancer. Cancer today. 2021. Accessible à l’adresse : https://gco.iarc.fr/today/home - Consulté le 22/02/2022
  2. INCa. Panorama des cancers en France. Edition 2021
  3. ESMO. Série Guides ESMO pour le patient basé sur les recommandations de pratique clinique de l’ESMO. Qu'est-ce que le cancer du poumon non à petites cellules ? Laissez-nous répondre à vos questions. 2019
  4. INCa. Les traitements des cancers du poumon. Guide patients. Novembre 2017.
  5. Zappa C, Mousa SA. Non-small cell lung cancer: current treatment and future advances. Transl Lung Cancer Res. 2016; 5(3): 288-300.
  6. E-cancer.fr - Symptômes. Cancer du poumon. Disponible sur : https://www.e-cancer.fr/Patien... - Consulté le 22/02/2022
  7. Référentiels Auvergne Rhônes-Alpes en oncologie thoracique. Cancer bronchique non à petites cellules. 17ème edition. 2021
  8. HAS. Guide du parcours de soins. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hémato-poïétique. Cancers broncho-pulmonaires. Juillet 2013
  9. INCa. Recommandations professionnelles. Cancer du poumon non à petites cellules. Formes localisées non opérables, localement avancées et métastatiques. Septembre 2010

CP-278328- 12/2021