Logo

PSORIASIS ET VIE PROFESSIONNELLE

Comment gérer sa vie professionnelle en tenant compte du psoriasis ?

Des études ont montré que le psoriasis peut avoir un impact important sur la vie professionnelle de certains malades. Il peut notamment entraîner des absences régulières en raison du suivi médical et/ou des poussées de la maladie ou une perte de productivité au travail. D’une manière plus globale, il peut ralentir son évolution professionnelle ou encore provoquer une retraite anticipée. 1,2,3

Est-il nécessaire de parler du psoriasis à son employeur ? Comment s’y prendre ?

Il n’y a aucune obligation légale de déclarer sa maladie à son employeur. Cependant, si ses activités quotidiennes s’en ressentent, il peut être bénéfique de signaler son état de santé à son entourage professionnel. Face à son employeur ou à ses collègues, il est conseillé d’expliquer sa maladie en termes simples, de parler d’un éventuel impact que pourrait avoir le psoriasis sur son travail (y compris les effets secondaires potentiels du traitement), et de discuter de la manière dont peut être mise en place une organisation flexible du travail.

Quand le psoriasis est correctement géré au travail
, on pourra s’entretenir sur les facteurs qui peuvent provoquer une poussée et discuter de la manière de les éviter. Il peut être alors judicieux de décrire les techniques utilisées.

Quand le psoriasis n’est pas correctement géré au travail
, il est important d’expliquer les difficultés rencontrées au travail à cause de cette maladie. On pourra demander quelles options ou quel soutien l’entreprise peut mettre en place et indiquer que l’on est prêt à faire preuve de souplesse pour maintenir la qualité de son travail. Il est important de rappeler que le psoriasis peut être contrôlé et que l’on cherche avec son médecin un traitement efficace, de sorte à affecter le travail le moins possible.

Comment gérer le psoriasis au travail ?

Il est conseillé de se reposer suffisamment 5, d’apprendre à identifier certains des signes révélateurs de l’arrivée d’une poussée afin de planifier sa semaine en conséquence, d’éviter les déclencheurs liés à l’alimentation et au mode de vie (obésité, sédentarité, tabagisme, consommation d’alcool…) 6,7 et d’essayer de maîtriser son stress6.

Dans mon travail, comment puis-je aider une personne qui a du psoriasis ?

Faites preuve de compréhension et explorez toutes les solutions/options de travail possibles pour répondre aux problèmes qu’elle rencontre. Sachez que le psoriasis peut entraîner de l’anxiété ou encore de la dépression6 et qu’une personne atteinte d’une maladie chronique peut parfois se sentir obligée de compenser en travaillant plus.

Références

[1]     Mattila K, et al. Influence of psoriasis on work. Eur J Dermatol 2013;23(2):208–11.

[2]     Association France Psoriasis. Enquête inédite sur l’impact du pso dans la vie professionnelle. Consulté le 26/05/21.
Disponible sur : https://francepsoriasis.org/actualites/enquete-inedite-sur-limpact-du-pso-dans-la-vie-professionnelle/

[3]     Svedbom A, et al. Economic burden of psoriasis and potential cost offsets with biologic treatment.

[4]     Ministère des solidarités et de la santé. Vie professionnelle. Parler de sa maladie au travail. Consulté le 26/05/21.
Disponible sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/vivre-avec-une-maladie-chronique/ article/vie-professionnelle

[5]     Hirotsu C, et al. Sleep loss and cytokines levels in an experimental model of psoriasis. PLoS One 2012;7(11):e51183.

[6]     World Health Organization (WHO). Global report on psoriasis. Available at: apps.who.int/iris/bitstream/10665/204417/1/9789241565189_eng.pdf. Last accessed: January 2021.

[7]     Lønnberg AS & Skov L. Co-morbiditiy in psoriasis: mechanisms and implications for treatment. Expert Rev of Clin Immunol 2017;13(1):27–34.


CP-269081-11/2021